La 2ème étape du championnat de France des clubs a confirmé que le suspense lié à des courses aux formats différents d'une part et à l'incertitude de tous les clubs d'aligner la meilleure équipe possible en cette année olympique de manière régulière d'autre part, serait le fait marquant d'un Grand Prix Lyonnaise des Eaux qui avait bien besoin d'un lifting complet pour confirmer sa raison d'être.

Chez les féminines, quand on relit les mots prononcés par Jacky Baudrand Président du TCG 79 Parthenay :"
« La première étape aux Sables d’Olonne est une date historique pour nous. Présents en D1 depuis 6 ans, c’est notre première victoire sur une étape du Grand Prix, et nous n’allons pas bouder notre plaisir, à mettre au profit d’un collectif, en tous points, remarquable. Bien que le temps ait quelque peu gâché cette magnifique épreuve, et que l’organisateur ait dû annuler la seconde demi-étape, nous sommes particulièrement fiers et satisfaits de l’engagement de chacune de nos athlètes. Nous savons que la route sera parsemée d’embuches pour la suite de ce Grand Pris Lyonnaise des Eaux, face aux redoutables équipes de grande qualité, qui convoitent le titre suprême. Nous oserons prendre la course en mains, et de toute façon la meilleure équipe gagnera !», on se dit que la roue continue de tourner dans le bon sens pour son club.

PANO-ARRIVEE-F_m (crédit photo: Thierry Deketelaere "Triathlete")

L'australienne du TCG Emma Jackson 4ème mondiale en 2011 et Championne d'Océanie (voir le papier du 12 décembre 2011 "en avance sur ses prévisions ?" dans l'optique des JO de Londres), remporte l'épreuve individuelle, malgré la présence des deux favorites : la chilienne du Tri Val De Gray Barbara Riveiros et la Néo zélandaise de Poissy Andrea Hewitt. Avec les très belles places de 5ème ( l'espagnole Ainhoa Murua) et 7ème (la hongroise Zsofia Kovacs), le TCG 79 Parthenay confirme la grande homogénéité d'un groupe qui repart du Nord avec un très gros capital confiance.

401589_10150897830867440_717077439_9887893_449923209_n (crédit photo: Basile Regoli)

Derrière Poissy refait surface et prend  la 2ème place (hewitt 3ème,Morrisson 4ème, mais Vodickova un peu loin). Le Stade Poitevin avec Vilic, Moana Veale et Sheedy Ryan asseoit sa prestation sablaise. Le Lagardère Paris Racing (Charayron 5, Robish 16 et Saint Louis 17) remontre le bout de son nez alors que Brive  (Mc Sahne, Hall et Priarone) en profite pour souffler le top 5 à Saint Raphaël (Polyanskaya, Mazetti et Tabarant). Grâce à sa 2ème place Barbara Riveiros redonne un peu le sourire au Tri Val de Gray (7ème) et Issy 8ème se maintient dans le top 10.

Une grosse déconvenue frappe Châteauroux mais aussi Charleville seulement 11ème, et loin de leur rang 2011. Tout comme Saint Amand et Noyon pour qui l' étape toulousaine sera le grand tournant de la saison.

De son côté Hervé Delaunay  après l'entrée en matière victorieuse du team sablais analysait avec beaucoup de précaution la suite des opérations : « ...Les écarts avec nos rivaux directs sont très importants si on se réfère aux distances de la course ! Je suis un peu surpris car j’imaginais des écarts plus infimes entre les équipes du haut de tableau. Disons que cette victoire à domicile est l’illustration de deux évènements majeurs : pour la première fois de son histoire le club se place en tête du championnat de France des clubs de D1 et nous avons enfin battus Sartrouville après nos deux places de 2ème en 2011… ! Pour le reste du Championnat nos ambitions restent les mêmes : faire mieux que l’an passé ! Nous sommes montés sur le podium et l’envie de voir au dessus est légitime dans la mesure où notre recrutement est encore supérieur à l’année passée avec la venue de David Hauss et d’Ivan Vassiliev. Pour Dunkerque, nous devrions retrouver la même équipe à l’exception d’un athlète…Je suis donc assez serein d’autant que depuis 2006 nous avons très souvent réussi dans le Nord. Parler du titre est naturellement beaucoup trop tôt mais si au soir de la 2ème étape nous sommes toujours devant je pourrais changer de discours ...! ».

Mais ça s'est passé un peu différemment....Car Sartrouville, même privé des Brownlee Brothers, a réagi et s'est emparé de la 1ère place grâce à Fernando Alarza (2ème), Mario Mola (5ème) et Etienne Diemunsch (21ème) pour un tout petit point. Les Sables Vendée sans David Hauss mais avec un Anthony Pujades impérial finit second devant le Lagardère Paris Racing de nouveau conquérant après la grosse désillusion vendéenne (16ème et dernier !). Et pour cause, ses deux leaders charismatiques ont fait le métier ! Les Sables peuvent quand même se montrer raisonnablement optimistes pour la suite des évènements.

A noter que tout au long de l'épreuve, l'indécision quant au vainqueur final a été totale. Tour à tour ils ont été nombreux à se signaler comme les 2 Saint Raphaëlois Raoul Shaw et Tommy Zaferes et Anthony Pujades en natation,

GRAND PRIX DE TRIATHLON DUNKERQUE 2012 Raoul Shaw (crédit photo: Thierry Dekatelaere "Triathlete")

William Clark et Steffen Justus (Lagardère), Fernando Alarza (Sartrouville), , Stefan Zachaeus (Versailles), Pierre Le Corre (Sables), Kriss Gemmel (St Jean de M), Aaron Royle (Team Baie de Somme) et Brice Daubord (Sartrouville) en vélo. Ce dernier est même le plus rapide à la transition,

PANO-JUSTUS_m  (crédit photo: Thierry Deketelaere "Triathlete")

mais très vite Steffen Justus va remettre les pendules à l'heure allemande.

Derrière l'étape confirme les bonnes prestations de Saint Raphaël et Saint Jean de Monts. Poissy n'arrive pas à accrocher le top 5 et Rouen marque sérieusement le pas et perd des points précieux tout comme Metz, Sainte Geneviève, Saint Quentin en Yvelines et le Tri Baie de Somme.

Versailles, La Rochelle et Vesoul s'enfoncent un peu plus, alors qu'un vent de révolte semble souffler sur Parthenay, encouragé certainement par la réussite des filles !!

Le classement général confirme la 1ère place de Sartrouville devant les Sables Vendée qui peuvent rester optimistes quant à la suite des évènements. Malgré sa 5ème place sur l'étape, Saint Jean de Monts conserve la 3ème marche du podium, à égalité avec Saint Raphaël. Le Lagardère complète le top 5. Poissy, Metz, Mulhouse, Sainte Geneviève et Rouen sont dans le top 10.

Parthenay, Saint Quentin, et le Tri Baie de Somme ont interdiction de se "louper" à Toulouse ! Versailles et Vesoul voient  la porte de la D1 se refermer inéxorablement sur eux. Quant à La Rochelle "mon dieu que ça va être dur !".

La 3ème étape courue sous la forme d'un relais (chaque club est constitué de 5 athlètes. Les 2 premiers athlètes s'élancent pour enchaîner les 3 épreuves et transmettre le relais après la course à pied à leurs 2 co-équipiers qui passeront le « témoin » au dernier relayeur de l'équipe qui détermine le classement final) doit nous réserver encore quelques grands moments d'émotion avec comme depuis le début de la saison une totale incertitude quant à la composition des équipes, certainement un casse-tête pour les coachs à peine sur le retour !

Allez ! Ce Grand Prix 2012 est bien excitant !