Dimanche dernier, le Grand Prix FFTri Lyonnaise des Eaux à Toulouse a confirmé la bonne santé du triathlon vendéeen.

Ce département très actif dans la volonté de promouvoir notre sport en s'inscrivant régulièrement au calendrier national à travers le Grand Prix, la Coupe de France des clubs, le championnat de France des jeunes, 10 clubs, 11 triathlons, 4 duathlons, 3 aquathlons, 1 bike and run en 2012, tentait depuis plusieurs années de bien figurer également dans le top des clubs Élite.

A force de persévérance, d'un gros travail de fond, ils ont su être patients avec un seul objectif : venir "titiller" les premiers de la classe basés principalement en Île de France.

Aujourd'hui leurs efforts sont récompensés, et cela est d'autant plus méritoire que ce n'est pas un, mais deux clubs qui portent fièrement les couleurs rouge et blanche du département.miniature

 

Une joie toute contenue quand on interviewe le manager des Sables Vendée Triathlon, Hervé Delaunay ou le Président de Saint Jean de Monts Philippe Gaudin. Un 3ème homme est également présent dans ces réussites: le Président de ce comité départemental Eric Brondy, dont la passion et le charisme ne sont plus à démontrer. Mais ils savent tous que tout reste fragile et ils ne s'enflamment pas quant au résultat final  tout en étant conscients d'avoir marqué suffisamment les esprits pour être pris au sérieux.

Voilà donc ces deux clubs et plus particulièrement les sablais en tête de ce championnat qui rassemble les 16 meilleurs clubs venus des quatre coins de l'héxagone.

IMAG0040 (photo: Philippe Gaudin)

L'équipe de Luc Bouron est devenue au fil du temps un groupe très complet, et en cette période olympique a réussi à garder cette homogénéité pour mettre en difficulté le tenant du titre Sartrouville déjà vainqueur à 5 reprises du championnat dont 3 titres sur les 3  dernières années. Si bien que dès le début de saison nous étions nombreux à parier sur un nouveau cavalier seul du club yvelinois. Bien sûr il reste deux étapes : Paris et Nice sur des formats plus classiques, mais l'appétit vient en mangeant et il est fort à parier que les Sables Vendée Triathlon ne lacheront pas le morceau aussi facilement.

De son côté Saint Jean de Monts est bien parti pour empocher le bronze avec une progression positive sur les 3 dernières années, et un recrutement là encore patient mais efficace.

Notons également le travail de formation effectué par les deux clubs qui ne négligent pas, loin s'en faut, les jeunes attirés par tant de réussite et qui rêvent un jour de porter leurs couleurs aussi haut que leurs ainés.

Et puis voilà un championnat relancé et qui redevient attractif face à l'incertitude du résultat. Nous en sommes les premiers ravis.